Appel de communications: Colloque étudiant du Centre pour l’étude de la citoyenneté démocratique

on novembre 6, 2017 | 0 Comment

Colloque étudiant du Centre pour l’étude de la citoyenneté démocratique

13 et 14 avril 2018

Hôtel Clarendon, Québec

Appel de communications

Le Centre pour l’étude de la citoyenneté démocratique (CÉCD) tiendra son colloque étudiant annuel à Québec les 13 et 14 avril 2018. Ce colloque a pour objectif d’offrir aux étudiants(es) et aux stagiaires postdoctoraux intéressés(es) par les axes de recherche du CÉCD une occasion de présenter leurs travaux de recherche. L’événement permet aussi à tous et chacun de mieux connaître des collègues qui partagent les mêmes intérêts et s’activent dans différentes universités au sein de diverses disciplines. Ces axes de recherche sont:

Apprendre la citoyenneté démocratique dans un monde inégal: Cet axe se concentre sur l’acquisition de valeurs, d’attitudes et de comportements qui contribuent à une citoyenneté démocratique dynamique. La démocratie repose fondamentalement sur le principe de l’égalité politique, mais dans la pratique, le désavantage économique et social se traduit par un accès inégal au pouvoir politique et à la prise de décision (Schlozman et al 2012). L’inégalité croissante détruit les fondements de la démocratie, entraînant une polarisation politique accrue et une désaffection de la politique (Kwon 2015). Plus que jamais, les démocraties efficaces exigent des citoyens engagés, responsables et bien informés. Comprendre les facteurs qui influent sur le développement de ce type de citoyenneté démocratique active est un objectif clé de l’axe 1.

Pratiquer la citoyenneté dans un monde de scepticisme: La pratique de la citoyenneté démocratique est en transition à bien des égards. Le scepticisme au sujet de la démocratie représentative en tant que système de gouvernance est en essor et les citoyens des démocraties établies se retirent de la politique. Leur perception du monde politique est influencée par les transformations dans les pratiques des médias d’information et par le contenu en ligne, y compris les médias sociaux. Le vote et la politique des partis ont été à la base des interprétations classiques de la citoyenneté, mais il est largement prouvé que cette conception est trop limitée. De nouvelles formes de communication offrent aux citoyens de nouvelles façons de recueillir de l’information et de s’engager dans la politique.

Représenter et gouverner les citoyens dans des temps critiques: Après l’apprentissage et la pratique de la citoyenneté démocratique, les prochaines étapes essentielles sont la représentation et la gouvernance. Les institutions démocratiques sont des éléments clés. Elles façonnent les normes et les incitations à la citoyenneté active et lient les citoyens et leurs représentants de manière à favoriser la responsabilisation, la légitimité et la représentation. La recherche sur cet axe portera sur le rôle des systèmes électoraux, des parlements, des débats parlementaires et des partis politiques.

Ce colloque est ouvert aux étudiants(es) provenant de toutes les universités et de toutes les disciplines qui partagent un intérêt pour l’un ou l’autre de ces axes de recherche. Il n’y a pas de frais d’inscription. Les participants(es) inscrits(es) à une université québécoise ou de la région d’Ottawa, et qui proviennent de l’extérieur de la ville de Québec bénéficieront d’un soutien du CÉCD pour couvrir les frais de déplacement et d’hébergement.

Les étudiants(es) qui verront leur proposition acceptée s’engagent à participer à tout le colloque, à soumettre une communication écrite sous forme de note de recherche ou d’article au moins 10 jours avant la tenue de l’événement, à effectuer une présentation de leur recherche (environ 12 minutes) et à agir à titre de commentateur(trice) pour une communication présentée par un autre participant(e). Nous encourageons fortement les participants(es) à soumettre une communication écrite de moins de 4000 mots. Cela vise à inciter les participants(es) à mettre l’accent sur la présentation orale de leurs recherches. Il va sans dire que nous allons tout de même accepter les communications écrites plus longues sous la forme d’un article scientifique. Bien que le français demeure la principale langue de communication utilisée dans le cadre du colloque, les étudiants(es) qui préfèrent effectuer leurs présentations et formuler leurs commentaires en anglais sont les bienvenus.

Les étudiants(es) intéressés(es) sont invités à soumettre leur candidature par courriel auprès de
Florence Vallée-Dubois (florence.vallee-dubois@umontreal.ca). La candidature doit inclure (1) le
prénom et le nom de l’étudiant(e), (2) son adresse de courriel institutionnel, (3) son niveau d’étude
(maîtrise, doctorat, post-doctorat), (4) le département et l’université auxquels il est affilié, (5) le nom et l’adresse de courriel de son directeur(trice) ou superviseur(e), (6) le titre de sa communication et (7) un résumé d’environ de 250 mots qui présente la question de recherche, l’approche théorique,
la méthodologie utilisée, et l’état d’avancement prévu de la recherche au moment du colloque (projet,
ou résultats préliminaires et analyse initiale, ou résultats et analyses complètes).

Date limite pour soumettre une proposition: 15 janvier 2018

Date d’envoi des avis d’acceptation: mi-février 2018

Date limite pour soumettre la communication écrite: 3 avril 2018

Le CÉCD est un regroupement stratégique fondé en 2008 grâce à l’appui du Fonds de recherche
du Québec – Société et Culture (FRQ-SC). Il réunit des chercheurs(es) issus de cinq universités
du Québec intéressés à un grand éventail de questions portant sur les relations entre les citoyens
et le processus politique dans une perspective multidisciplinaire. Pour plus d’information sur le
CÉCD: http://csdc-cecd.ca.

Pour plus d’information sur ce colloque, veuillez contacter les organisateurs, soit :
Florence Vallée-Dubois (florence.vallee-dubois@umontreal.ca)
Antoine Bilodeau (antoine.bilodeau@concordia.ca)

Comments are closed.