Professeurs invités

Professeurs en visite Année Académique 2017 – 2018

23-29 mars 2018

Leonie Huddy (Stony Brook University)

Leonie Huddy est professeure de sciences politiques à l’Université d’État de New York à Stony Brook. Elle étudie le comportement politique aux États-Unis et ailleurs sous l’angle des relations intergroupes, en mettant l’accent sur le genre, la race et les relations ethniques. Elle se concentre actuellement sur l’étude des identités partisanes
aux États-Unis et en Europe occidentale.

14-18 mai 2018

Christopher Cochrane (University of Toronto) 

Christopher Cochrane est professeur agrégé de science politique à l’Université de Toronto. Il est l’auteur de Left and Right: The Small World of Political Ideas (MQUP, 2015) et le coauteur, avec Rand Dyck, de Canadian Politics: Critical Approaches (Nelson, 2014). Il est Cochercheur de Digging cInto Linked Parliamentary Data, une collaboration internationale et interdisciplinaire qui étudie les discours parlementaires au Canada, au Royaume-Uni et aux Pays-Bas. Il s’intéresse à l’idéologie et au désaccord politique au Canada et dans d’autres pays démocratiques.

1-31 mai 2018

Sergiu Gherghina (Université de Glasgow) 

Sergiu Gherghina est chargé de cours en politique comparée au Département de politique de l’Université de Glasgow. Ses intérêts de recherche concernent la politique de parti, plus précisément l’organisation de parti, le comportement législatif et de vote, et l’utilisation de la démocratie directe. Ses recherches récentes portent sur l’étude des préférences démocratiques des citoyens et l’utilisation instrumentale des référendums par les partis politiques.

Professeurs en visite Année Académique 2016 – 2017

Image result for diana mutz

Février 2017

Diana Mutz (University of Pennsylvania) 

Les recherches de Diana C. Mutz (Ph.D. Stanford University) portent sur l’opinion publique, la psychologie politique, les comportements politiques de masse, et la communication politique. À l’Université de la Pennsylvanie, elle détient la chaire Samuel A. Stouffer Chair en Science Politique et Communication et est la directrice de l’ Institute for the Study of Citizens and Politics.

Waldinger-R-142px-sq

Mai 2017

Roger Waldinger (University of University of California, Los Angeles)

Roger Waldinger est Distinguished Professor (Ph.D. Harvard) et directeur du UCLA Center for the Study of International Migration. Il travaille sur les phénomènes de migration internationale et sur leurs conséquences sociales, politiques et économiques, sur les politiques publiques mises en places pour répondre à la migration, sur les liens entre immigrants et leurs pays d’origine et sur les trajectoires des nouveaux arrivants et de leurs descendants après la migration.

Professeurs en visite Année Académique 2015 – 2016

Jan van Deth

juin 2016

Jan van Deth (University Mannheim)

Jan W. van Deth est professeur de science politique et de recherche sociale internationale et comparée. Ses principaux champs de recherche comprennent la culture politique, le changement social et les méthodes de recherche comparative. Il a été directeur du Mannheim Centre for European Social Research (MZES), à la tête du réseau international Citizenship, Involvement, Democracy (CID) et directeur des séries de livres European Consortium for Political Research (ECPR). Il est l’inter alia Corresponding Member de l’Académie Royale des Arts et Sciences des Pays-Bas et coordonateur de l’équipe de coordination allemande du European Social Survey. Son plus récent livre s’intitule Comparative Politics: The Problem of Equivalence. Colchester: ECPR Press, 2013.

tom van der Meer

6 mai – 14 mai 2016

Tom van der Meer (University of Amsterdam)

Tom van der Meer est professeur associé de science politique à l’Université d’Amsterdam. Il se spécialise dans les questions de confiance politique, de comportement électoral, de diversité ethnique et de cohésion social et dans les méthodes de recherche.

Laura Stephenson

Février 2016

Laura Stephenson (University of Western Ontario)

Dr. Laura Stephenson est professeure associée au Département de Science Politique de l’Université Western Ontario. Ses intérêts de recherches concernent le comportement politique et les effets des institutions. Elle s’intéresse à l’identification partisane, le vote ainsi que les relations entre électeurs, partis et systèmes électoraux dans une perspective comparée et canadienne. Ses recherches ont été publiées dans plusieurs revues dont Electoral Studies, Political Psychology, the Journal of Elections, Public Opinion and Parties and the Canadian Journal of Political Science. Elle a co-écrit Voting Behaviour in Canada (UBC Press 2010) et Fighting for Votes (UBC Press 2015).

peter soderlund

Février 2016

Peter Söderlund (Åbo Akademi University )

Peter Söderlund est Academy Research Fellow à l’Institut de Recherche en Science Sociale de l’Université Åbo Akademi. Il travaille présentement sur un projet intitulé Personalization of electoral competition? (2014-2019). Ce projet se penche sur la manière dont les systèmes électoraux centrés sur les candidats influencent le comportement électoral et les résultats électoraux. Ses recherches dans le champ des études électorales ont porté sur la participation politique, la volatilité électorale et l’appui aux partis d’extrême droite.

Professeurs en visite Année Académique 2014 – 2015

Ellen Claes

avril 2015 et juin à août 2015

Ellen Claes (Université de Leuven)

Depuis octobre 2013, Ellen Claes est directrice de la formation de professeurs en sciences sociales et en philosophie. En partant du point de vue didactique, son travail examine les effets de l’école secondaire sur les attitudes démocratique des jeunes. Sa recherche précédente met l’accent sur le programme civique interdisciplinaire en Belgique et sur l’effet de l’éducation civique sur la socialisation politique des jeunes. Ellen est aussi la co-chercheur du programme, ‘International Civic and Citizenship Education Study’ en Flandre (une évaluation de la connaissance civique, de la compétence et de l’attitude des étudiants de 14 ans).

jesper photo 16 au 27 février 2015 

Jesper Strömbäck (Université de Mi-Suède).Jesper Strömbäck est professeur de médias et communication à l’Université de Mi-Suède (Mittuniversitetet). Ses recherches se concentrent sur la communication organisationnelle, les relations presse, les stratégies de communication, la communication politique, et la communication partisane.

kosuke photo 27 au 30 octobre 2015

Kosuke Imai  (Princeton University).Kosuke Imai est professeur au département de politique de l’Université Princeton. Ses champs d’intérêts sont le développement de méthodes statistiques et leurs applications à la recherche en sciences sociales.

greyme

8 au 13 février 2015

Will Lowe (University of Mannheim).

Will Lowe s’intéresse a la méthodologie politique ainsi que l’analyse statistique de textes. Il est un chercheur à the Mannheim Centre for European Social Research (MZES).

Professeurs en visite Année Académique 2013 – 2014

Emily Falk 14 au 18 avril 2014

Emily Falk (Université du Pennsylvania. )Emily Falk est professeure adjointe en études des communications à l’Université de Pennsylvanie, Annenberg School for Communication. Les recherches du Dr. Falk intègrent des méthodes de la neuroscience cognitive (imagerie de résonance magnétique fonctionnelle), de la psychologie (études expérimentales du comportement en laboratoire, des sondages publics, de l’échantillonnage des sondages) et des communications pour comprendre les effets des médias aux niveaux individuels, des groupes et de toute la population. Plus particulièrement, elle cherche à comprendre comment les gens se comportent en réponse à des messages persuasifs (quand modifient-ils leur comportement? peut-on prédire leur comportement en utilisant des données neurales?). Elle aussi intéressée à la diffusion de messages à travers les réseaux sociaux et comment les normes sociales, les valeurs et la culture se diffusent. Elle se concentre actuellement sur les comportements sains et la construction des campagnes de santé efficaces.

Aaron Martin  7 avril au 2 mai 2014 

Aaron Martin (Université de Melbourne) Aaron Martin a étudié à l’ANU, à l’Institut d’études politiques de Paris, à l’Université Standford et à l’Université de Melbourne. Il est retourné à l’Université de Melbourne en tant que chargé de cours à l’École des sciences sociales et politiques en 2011. Les recherches d’Aaron se concentrent sur les jeunes et la politique, l’opinion publique, l’application de l’économie comportementale à la construction des politiques publiques (essais randomisés contrôlés- ERC) ainsi que la politique et les agendas citoyens. Il est l’auteur de Young People and Politics: Political Engagement in the Anglo-American Democracies (Routledge, 2012) et de plusieurs articles. En 2010, il a reçu une bourse ARC avec Keith Dowding (ANU) pour le Australian Policy Agendas Project. Aaron travaille présentement à la rédaction d’un livre sur l’application de l’économie comportementale à la construction des politiques publiques. Il siège également sur le conseil en recherche électorale de l’agence électorale australienne (Australian Electoral Commissioner).

Philipp Harfst  septembre 2013 à janvier 2014

Philipp Harfst (Universität Greifswald)

Elin Naurin juillet 2012 à juin 2014

Elin Naurin (Université de Gothenburg)Elin Naurin est une professeure invitée au Centre pour l’étude de la citoyenneté démocratique au département de science politique à l’Université McGill. Elle est aussi professeure adjointe au département de science politique à l’Université de Gothenburg. Auparavant, elle était directrice de programme au groupe Multidisciplinary Opinion and Democracy qui gère le laboratoire de recherche sur l’opinion (LORe) à l’Université de Gothenburg. LORe gère des panels (sondages) de citoyens, d’élus et de journalistes. Avec Robert Thomson (Université Trinity) et Terry Royed (Université de l’Alabama), Elin Naurin a initié le groupe Comparative Party Pledge qui regarde si les partis politiques tiennent leurs promesses dans 11 pays. Elle travaille présentement à l’écriture du livre du groupe Comparative Party Pledge. Elle écrit aussi à propos des points de vue des citoyens et des représentants sur les mandats et la reddition de comptes.

Professeurs visiteurs Année Académique 2012-2013

mcdermott juin 2013

Rose McDermott (Université Brown)Rose McDermott est professeure de science politique à l’Université Brown. Fellow au Center for Advanced Studies in the Behavioral Sciences en 2008-2009 à l’Université de Standford, elle est diplômée d’un doctorat en science politique et d’une maîtrise en psychologie sociale expérimentale de Standford. McDermott a enseigné à Cornell et à UCSB et a aussi été chercheuse à l’Institut Olin en études stratégies de Harvard ainsi qu’au Harvard’s Women Public Policy Program.

Jean francois Laslier  mai 2013

Jean-François Laslier (École Polytechnique)

Jean-François Laslier est chercheur au Centre national de la recherche scientifique et professeur au Département d’économie à l’École Polytechnique en France. Il s’intéresse à la théorie du choix collectif, la théorie des jeux, et les expériences de vote. Il est co-éditeur du Journal of Mathematical Social Sciences.
Marina Costa Lobo  avril 2013

Marina Costa Lobo (Université de Lisbonne)

Marina Costa Lobo détient un doctorat de l’université d’Oxford (2001) et travaille comme chercheuse en science politique à l’Institut de sciences sociales à l’Université de Lisbonne. Elle a aussi occupé plusieurs charges de cours en science politique. Elle co-dirige les études électorales portugaises depuis 2001. Elle s’est concentrée sur le comportement électoral au Portugal dans une perspective comparative ainsi que dans les systèmes semi-présidentiels. Dans le champ des recherches électorales, elle a publié sur l’influence des chefs de partis ainsi que sur le vote économique. Elle a co-dirigé la publication du livre Portugal at the Polls (Lexington Press, 2005) et a publié dans plusieurs revues scientifiques comme Electoral Studies, European Journal of Political Research et Political Research Quarterly.
Dhavan shah  
février 2013

Dhavan V. Shah (Université du Wisconsin – Madison)

Dhavan V. Shah est Louis A. & Mary E. Maier-Bascom Professor à l’université du Wisconsin où il est le directeur du Mass Communication Research Center (MCRC) et le directeur scientifique du Center for Health Enhancement System Studies (CHESS). Travaillant principalement à l’École de journalisme et de communication de masse, il travaille aussi aux départements de science politique et d’ingénierie industrielle et des systèmes. Ses travaux concernent la psychologie de l’influence de la communication et plus spécifiquement l’effet des TIC (technologies d’information et de communication) sur les jugements sociaux, la santé et la participation politique et civique.
Michael Herron  décembre 2012

Michael Herron (Darmouth College) 

Michael Herron est professeur au Département de gouvernement à Dartmouth College. Ses travaux portent principalement sur les irrégularités et les dynamiques de la participation électorale. Il détient un Doctorat de la Graduate School of Business de l’Université Stanford, une Maîtrise en statistiques de l’Université Stanford et un Baccalauréat en mathématique et en économie de l’Université Carnegie Mellon. Herron a enseigné à l’Université Northwestern et a été professeur invité à l’Université Harvard, à l’Université Rochester et à la Hertie School of Governance de Berlin. Suite aux élections générales de 2012, Herron s’est intéressé aux modifications des lois électorales en Floride et ses possibles conséquences sur le vote dans cet État. Il étudie également les dynamiques du rejet des bulletins de vote par correspondance en tentant de déterminer si le niveau de rejet varie en Floride tout en contrôlant pour les caractéristiques des électeurs.

 

Professeurs visiteurs Année Académique 2011-2012

Lilach Nir  Hiver 2012

Lilach Nir (Hebrew University of Jerusalem)

Lilach Nir (Ph.D., University of Pennsylvania) est professeure associée au Département de science politique et au Département de communication et journalisme au Hebrew University of Jerusalem. Elle se spécialise en opinion publique et communication politique. Dre Nir est une ancienne boursière Fulbright aux États-Unis et est actuellement professeure invitée à l’University of Wisconsin-Madison durant sa sabbatique (2011/2). Ses publications comprennent des articles scientifiques sur le cadrage médiatique et le discours public, les perceptions de l’opinion publique, les dynamiques conversationnelles des discussions politiques en ligne, la diversité et la participation dans les réseaux sociaux, le développement d’une nouvelle mesure de la qualité d’opinion, et l’impact du désaccord politique sur la qualité d’opinion. Son travail a mérité les honneurs de la Communication Association et de l’Association mondiale de recherches sur l’opinion publique et a paru ou parait présentement dans les revues suivantes : Public Opinion Quarterly, Political Communication, Political Studies, Journal of Communication, Communication Theory et International Journal of Public Opinion Research.
stefaan walgrave  Hiver 2012

Stefaan Walgrave (Université d’Anvers)

Stefaan Walgrave est professeur agréé de science politique à l’Université d’Anvers. Ses intérêts de recherche portent sur les mouvements sociaux, la participation politique, la communication politique et les élections. Il a publié dans plusieurs revues académiques, dont European Journal of Political Research, Political Communication, Comparative Politics, Mobilization, Journal of European Public Policy, Social Forces, Journal of Communication et American Journal of Political Science. Il est membre de M2P à l’Université d’Anvers, un groupe de recherche explorant les liens entre les médias, les mouvements sociaux et la politique. Ses projets de recherche actuels incluent une analyse comparant les effets des manifestations sur la mise à l’agenda dans cinq démocraties européennes, une étude sur le changement des modèles de participation et représentation en Europe et une analyse comparée de discours nationaliste à l’échelle sous-nationale dans les manifestes électorales et les débats télévisés dans quatre pays fédéraux.